Pour la Corse et sa diaspora : des échéances importantes

Rédigé par Corsica Diaspora le Samedi 10 Août 2013 à 16:55



Les Corses de la diaspora dont les départs de l’ile se sont échelonnés, pour des raisons multiples, depuis 1780, ont certes une approche différente de la Corse en fonction de l’ancienneté et du lieu d’implantation en France continentale ou de par le monde, du fait qu’ils conservent dans l’île ou non leur maison, leurs terres, des intérêts économiques, des membres de leur familles, qu’ils y reviennent plus ou moins fréquemment.


Photo : Sylvain Filasto
Photo : Sylvain Filasto
Par contre, ils ont toutes et tous un trait commun, c’est l’attachement affectif profond à la Corse qui ne s’est jamais démenti depuis des siècles même lorsqu’il est atténué.
L’île connait depuis 1950 des bouleversements importants sur les plans de l’économie, de la société, de l’identité, du patrimoine, de la démographie  que chacun apprécie librement en fonction de sa sensibilité, de ses convictions.
 
Aujourd’hui, une période riche de novations potentielles, de projets mais aussi de difficultés vient de s’ouvrir. Les Corses et leurs institutions, leurs élus, la société civile, travaillent actuellement sur des sujets importants comme l’économie, le foncier, la fiscalité dont les Arrêtés Miot, la notion de résidence, le statut de la langue, les nouvelles institutions, les transports, etc.
 
Depuis toujours, de nombreux  Corses qui vivent à l’extérieur ont participé à l’évolution de l’île. Dans le débat public, il a d’ailleurs été émis la possibilité de créer un Conseil Consultatif des Corses de l’Extérieur afin d’acter leur implication grandissante dans la vie économique, sociale et culturelle de la Corse..
De plus, comme ils sont souvent propriétaires de terrains, de maisons, de forêts, ils sont directement et de fait, concernés par les évolutions en cours.
Nous pensons qu’il est de leur intérêt de prêter attention à ces évolutions qui s’annoncent et se préparent et qu’ils doivent pouvoir, s’ils le désirent, s’y impliquer suivant les modalités de leurs choix.
 
Dans cette optique, Corsica Diaspora, avec ses moyens, s’engage d’une part à leur fournir les éléments d’information sur l’évolution de la situation et d’autre part, à prêter une oreille très attentive aux réflexions et propositions qu’ils souhaiteraient faire.
 
Notre site Internet reste le meilleur moyen d’information et d’échange :
http://www.corsicadiaspora.com/


Dr Edmond Simeoni
Président de Corsica Diaspora