LE CERCLE DES NICOIS ET DES CORSES DE NICE

Rédigé par Corsica Diaspora le Mercredi 30 Juillet 2014 à 16:39




LE CERCLE DES NICOIS ET DES CORSES DE NICE
Pour la première fois, l’Evêque d’Ajaccio célèbrera la messe pour les Corses de Nice et de la Côte d’Azur. Cette importante communauté organise cet événement pour resserrer les liens avec le Diocèse et ses fidèles.

C’est une première : l’Evêque de l’Eglise de Corse chez les siens mais à Nice ! L’événement fera sans doute date. Grande messe avec chanteurs en provenance de Corse (le fameux groupe Alta Rocca), déjeuner et rencontre avec Monseigneur de Germay : cette rencontre du 14 septembre permettra de montrer que la Corse est une grande famille et que la Méditerranée n’est qu’une parenthèse.

Les "exilés" ne sont en fait jamais loin de leur village. Ils participent, évoquent, tous les rituels transmis à travers nos croyances, notre histoire. Nos liens sont indéfectibles avec notre terre, notre île. Cette messe avec l’Evêque d’Ajaccio entretient donc ces liens qui plongent dans le village. Et nous avons tous un village. Une romancière corse décrivait cet attachement comme celui qu'on porte à sa mère. Toujours dans la discrétion, avec pudeur. Malgré cette dernière, une rencontre réelle ne fait sans doute pas de mal. Les Corses de Nice et de la Côte d’Azur ont voulu cette rencontre aussi car elle s’insère dans le respect qu’on aime afficher à nos racines. 
En cette année de centenaire de la Première Guerre Mondiale, cela a une résonance particulière. La révélation du livre d’or des morts corses par la paroisse du Sacré Cœur d’Ajaccio nourrit des souvenirs, un attachement à une communauté qui a souffert et dont le sacrifice a permis notre vie actuelle. Ces hommes dont certains embarquaient à Bonifacio, Ajaccio, Bastia… pour ne jamais revenir ou meurtris à jamais. Ces hommes, village par village, ils apparaissent au lecteur. Ces hommes seront aussi honorés par la messe du 14 septembre. 

C’est donc à une mémoire respectueuse et dynamique, à une mémoire forte de ses racines et de ses jeunes pousses que les Corses de Nice appellent les leurs et les amis à venir entourer Monseigneur de Germay le 14 septembre.

Antoine Savelli