Corsic'Amore du 28 Juillet, compte-rendu et Vidéo

Rédigé par Corsica Diaspora le Mercredi 8 Août 2012 à 16:32



Depuis sa création, le potentiel de l’association Corsica Diaspora et Amis de la Corse ne s’est jamais démenti. De nombreuses activités ont été développées avec succès, des relations et des collaborations ont vu le jour et se sont renforcées avec le temps, toutes ces opportunités demandent désormais d’être abordées avec un professionnalisme qu’une gestion associative classique n’autorise plus. En effet, aux activités déjà nombreuses viennent s’ajouter des projets d’envergure qui sont une véritable chance, pour notre association



La diaspora corse existe, elle est estimée à près de 800 000 personnes et elle représente une richesse indéniable. La Corse doit se projeter vers l’extérieur et la Diaspora permet d’impulser et de construire cette ouverture dans un contexte amical et bienveillant.
Les corses comprennent bien tout l’intérêt que peut représenter la diaspora, en termes de relais, de solidarité et de diffusion de notre culture. Enfin, ces dernières années, pour beaucoup de familles, la frontière entre la Corse et la Diaspora s’est diluée au fil des vies qui se construisent à cheval entre l’ici et l’ailleurs.
 
Il faut désormais promouvoir une approche novatrice dans la relation entre la Corse et sa diaspora. Celle-ci doit se traduire par une expression partagée donnant la parole, de manière équitable, équilibrée et sereine à toutes les parties.
 
Plus de quatre-vingts participants ont contribué tout au long de la journée à nos travaux de réflexion, sous la présidence du docteur Edmond Simeoni.
Nous remercions la mairie d'Ajaccio représentée par François CASASOPRANA adjoint au Maire, qui s'est associé à notre démarche, les institutionnels (Collectivité Territoriale de Corse, le Conseil Général de Haute-Corse, la CCI de Corse du Sud) et les entreprises (Oscaro SA, le groupe Casino Haute-Corse, E.Leclerc Ile Rousse et les eaux St Georges) qui ont permis par leur soutien l'organisation de ce séminaire.

Corsic'Amore du 28 Juillet, compte-rendu et Vidéo

LE MATIN (10h – 12h30) : Après les messages de bienvenue des officiels, la matinée (10h – 12h30) en séance plénière a été consacrée à différents témoignages de 15 minutes chacun suivis à chaque fois de cinq minutes de questions de la salle.
 
CORSICA DIASPORA : Stratégies, outils, projets
Cette séance a débuté par une présentation des stratégies et outils mis en œuvre par l’association Corsica Diaspora en vue de son développement. (Jacques Mattei de Corsica Diaspora et Sébastien Simoni de Webzinemaker - membre de Campusplex)
La création d'un nouveau site web, comprenant la mise en réseau de nos adhérents et sympathisants et une cartographie précise de la représentativité de la Diaspora dans le Monde, nous permettra dès septembre de gagner en efficacité. Il s'agit d'un outil de réseautage des membres de la diaspora qui souhaitent s'impliquer. Ce service s‘appuiera sur les réseaux sociaux comme Twitter, Facebook et Linked in.
En 2013, la ville de Marseille sera "Capitale européenne de la culture". L'association Corsica Diaspora est labellisé pour participer à cet évènement majeur. Les liens historiques, sociaux et culturels qui unissent la Corse et les Corses avec cette ville n'ont que peu d'équivalents ailleurs. Nous disposerons à cette occasion du navire "le Piana" grâce au partenariat avec la compagnie de navigation "la Méridionale" afin d'organiser de multiples manifestations culturelles notamment une grande réunion ouverte aux représentants d'autres diasporas.
 
Une nouvelle jeunesse pour les Amicales
Ensuite, la parole a été donnée à l’amicale d’Aix-en-Provence qui a illustré ses activités et ses attentes. Pierre-Paul Calendini, Président de l’amicale a insisté sur l’évolution du rôle et des activités des amicales durant les quinze dernières années. Il ne s’agit plus seulement d’organiser la rituelle manifestation annuelle mais bien d’être un animateur et un vecteur de convergences basées sur la relation affective à la Corse. Les activités sont ainsi plus variées et surtout en phase non plus avec l’image désuète d’une Corse folklorique mais bien le témoignage d’une Corse d’aujourd’hui imprégnée à la fois de son identité, de sa langue mais aussi à l’écoute et au service des grandes icones culturelles et sportives de l’ile. L’amicale d’Aix a fait la preuve que les jeunes peuvent y trouver une place active en accord avec leurs envies, leurs besoins et leurs attentes, celles de notre temps.
 
Entreprendre, entre ici et ailleurs :
Jean Dominique SAVELLI, représentant la société Oscaro SA, résidant aux Etats-Unis, nous livre son parcours afin d'illustrer quel peut être le lien unissant les membres de la diaspora à la Corse. Originaire de Corse, Jean Dominique s'est installé sur le Continent afin de poursuivre ses études, puis le destin l'a conduit jusqu'aux Etats-Unis. Deux sentiments s'opposent lors de son départ:
  • un sentiment d'arrachement à la famille, au pays,
  • un désir de découverte, une curiosité, qui incite à aborder d'autres environnements, à quitter l'île (mouvement "centrifuge").
Actuellement il travaille sur les stratégies d'intégration des marchés européens et américains au sein du groupe Oscaro SA, groupe créé par un autre corse, Pierre Noël Luiggi, membre de Corsica Diaspora. Aux Etats-Unis les références à la Corse se limitent souvent à Napoléon. Les valeurs corses sont néanmoins appréciées au niveau professionnel: courtoisie, diplomatie, sens du commerce, goût du dialogue...dans un pays qui est attaché à la réputation des partenaires commerciaux. La réussite économique n'exclue pas le lien avec la terre des origines: les retours sur l'île sont fréquents et attendus. C'est le mouvement inverse "centripète", qui ramène régulièrement Jean Dominique en Corse, et l'incite à s'interroger : qu'apporter aux Corses de l'île quand on est installé ailleurs ? et comment?
 
Les Echecs en Corse, plus qu'un jeu, plus qu'un sport
Léo BATTESTI (Président de la Ligue Corse des Echecs, "I Scacchi") expose le développement de la pratique du jeu d'Echecs depuis 1998, date de la création de la Ligue Corse: de 120 licenciés en 1998, à 5 880 aujourd'hui, la Corse connaît la plus forte proportion au monde de licenciés par rapport au nombre d'habitants.
Les Echecs, plus qu'un jeu, ont une portée philosophique et éducative. Les Echecs permettent aux participants quelques soient leur âge, leur sexe, leur nationalité, leur histoire, de jouer ensemble. Les Echecs provoquent la réflexion, la recherche de stratégie, la responsabilisation des joueurs. Les principes du jeu d'Echecs vont à l'encontre des logiques d'assistanat et de dépendance qui condamnent la Corse au sous-développement, à la violence. De par le respect et l'apprentissage des règles strictes, la coordination nécessaire des actions, la définition et l'utilisation des méthodes et des moyens stratégiques, l'éthique sportive partagée, les Echecs, plus qu'un jeu, ont une approche socio-éducative, c'est une Ecole de la vie. Apprendre à réfléchir avant d'agir: c'est un concept déterminant pour faire évoluer la société.
Dommage que les institutionnels ne soutiennent pas suffisamment cette démarche; l'association a donc recours aux partenariats avec des entreprises privées pour financer l'organisation des concours et l'évolution des joueurs corses, qui connaissent un succès certain y compris au niveau international. Ces succès attestent du bien-fondé de la méthode, la Ligue Corse des Echecs ayant opté pour une formation de masse dispensée sur l'ensemble du territoire corse par des professionnels qualifiés. Des investissements structurels sont aujourd'hui à prévoir.
 

Corsic'Amore du 28 Juillet, compte-rendu et Vidéo

Les enjeux de l'éducation durable et numérique
Jean Luc MURACCIOLE (société e4u) bien connu en France depuis trente ans pour son travail et son expérience dans le domaine de l’éducation et qui développent désormais une démarche Éducation Durable basée sur l’utilisation du numérique. Il associe l'exil loin de sa Corse natale au déplacement permanent des savoirs, à la rencontre avec l'Autre. Il anime notamment, avec son associé Ludwig Trovato, une école "E4U" à 60km de Dakar, qui comprend actuellement 150 élèves, fondée sur des principes originaux d'enseignement durable et numérique.
Depuis la création de cette école il y a sept ans, le taux de réussite au baccalauréat des jeunes, souvent analphabètes à leur entrée, a progressivement augmenté pour atteindre aujourd'hui 80%, malgré des contraintes matérielles très fortes, l'insuffisance des infrastructures, un contexte social difficile.
L'enjeu de cette école durable et numérique est de transmettre des savoirs sur des thématiques variées, pour tous les élèves, et dans le monde entier, quel que soit l'isolement géographique. La méthode dépasse les clivages imposés des matières scolaires et le champ d'action limité des écoles classiques en travaillant sur des thématiques transversales. Elle utilise des contributions de maîtres de conférences très compétents et des correspondances avec des professionnels éminents, mises en commun pour diffusion via internet. L'école doit être au cœur de la société. Elle permet de comprendre le monde d'aujourd'hui, pour mieux construire la société de demain. Pour la Corse, les compétences présentes au sein de la diaspora pourraient selon les mêmes principes être utilisées au profit des étudiants. La démocratisation de l'accès aux multimédias et aux nouvelles technologies de communication, le développement des réseaux et de la téléphonie mobile permettent l'accès aux savoirs pour tous.
 
La Fondation de l'Université de Corse, pour une société de la connaissance
Outre l'enseignement supérieur, l'Université de Corse a un rôle fondateur d'une démarche collective, d'une véritable dynamique sociale.
Vanina BERNARD-LEONI est la directrice de la Fondation de l'Université de Corse. Cette fondation a été créée en 2009 pour renforcer le lien entre l'Université et le tissu socio-économique. La Fondation est opérationnelle depuis 2011. Elle profite des moyens matériels que lui confèrent l'Université et les mécènes privés pour mener à bien ses projets, autour de trois axes:
  • l'ouverture au Monde (axe 1)
  • la créativité, le sens de l'entreprise (axe 2)
  • la logique de développement durable (axe 3)
Quatre projets ont été actés à ce jour:
  • des bourses à la mobilité, ciblées, destinées à financer des stages de longs séjours (5 mois) en pays anglophones,
  • l'implication d'un professeur anglophone en politique environnementale qui viendra pendant un mois à l'Université enseigner en anglais,
  • un parcours d'initiation à la culture entrepreneuriale "Cunstruì" : cycles de rencontres avec des entrepreneurs,
  • la venue d'un chercheur pour mettre en place en Corse une formation supérieure sur la notion de développement durable; constitution de cercles de réflexion rassemblant des architectes, des urbanistes, des acteurs du paysage,
 
Ces axes seront à l'avenir complétés par la thématique de l'économie sociale et solidaire. Cette démarche pourrait-elle s'ouvrir au-delà du cadre universitaire? La Corse bénéficie d'un cadre attractif pour inciter les intervenants extérieurs à venir participer. Corsica Diaspora soutiendra cette démarche, en sollicitant les compétences présentes au sein du réseau.

Corsic'Amore du 28 Juillet, compte-rendu et Vidéo
L’APRES-MIDI (14h45 – 18h30) : Il a été avant tout consacré à deux ateliers. Le choix des thèmes des ateliers a été guidé par la volonté de porter une réflexion, pour le premier sur l’importance de la langue dans l’attachement de la diaspora à ses origines et pour le second, sur le rôle de relais que joue la diaspora dans la diffusion de la culture littéraire et musicale hors de l’île.  
 
Les deux ateliers d’une durée totale de deux heures, ont été introduits par des interventions courtes  ayant pour objet de cadrer le débat. L’objectif principal était de définir des chantiers à mettre en œuvre durant les prochains mois et dont l’association Corsica Diaspora pourrait favoriser le développement.
 
Le premier atelier placé sous la responsabilité de Alain Di Meglio professeur à l’université de Corse était intitulé « L'apprentissage de la langue Corse, dans l'ile et ailleurs (contextes, cadres, méthodes, outils) ».
La langue corse est un vrai lien entre l’île et les corses de l’extérieur. Partout, dès que ces derniers s’organisent en Amicale ou en Association, ils essayent de mettre en place des cours de langue Corse. C’est donc un vecteur affectif fort dans la relation aux origines.
Trois interventions préliminaires de 10 minutes chacune :
  • le plurilinguisme comme élément structurant et facteur d’intégration (Joseph Turchini, enseignant de Langue Corse)
  • L'âge de lire, une méthode d’apprentissage de la lecture (Paul-Michel Castellani, Enseignant)
  • Les applications pour smartphone « Parlu Corsu » et « Contafola » (Dominique Siacci, DuoApps membre de Campusplex)
Trois chantiers potentiels ont été identifiés :
 
  1. Porter une réflexion sur la création d’un correcteur orthographique informatique (Vocabulaire et grammaire) dans le cadre de l’utilisation des logiciels de traitement de texte,
  2. Développer la mise en place de l’enseignement du Corse à distance en elearning en relation avec les amicales et les associations de Corses à travers le Monde,
  3. Organiser la participation à des initiatives et des échanges dans l’espace méditerranéen qui concernent la langue et son rôle de véhicule de l’identité.

Corsic'Amore du 28 Juillet, compte-rendu et Vidéo
Le deuxième atelier placé sous la conduite de Delphine Leoni était intitulé « L'édition musicale et littéraire en Corse - La diaspora comme relais (Etat des lieux, diffusion, opportunités) ».
Depuis toujours, les Corses de l’extérieur ont joué le rôle de relais pour la production culturelle corse, soit en servant d’appui logistique, soit en tant que relation publique, soit en assurant directement la promotion de certaines manifestations. Enfin, la diaspora dans son ensemble, représente de fait « une cible et une opportunité de marché » encore peu exploitées.
Deux interventions préliminaires de 10 minutes chacune :
  • Diffusion du livre - littérature en langue Corse et en langue Française (Alain Piazzola du syndicat des éditeurs)
  • Musique et chant, réseau potentiel hors de l'île (Jean-Claude Acquaviva du groupe A Filetta étant retenu en Espagne, Dominique Ottavi chanteur, conteur, musicien ayant partagé sa carrière entre l’île et l’ailleurs nous a apporté son témoignage).
Deux chantiers potentiels ont été identifiés :
  1. Structurer, développer et formaliser le rôle de soutien logistique que joue la Diaspora,
  2. Développer les démarches de promotion vers la diaspora
 
Dans les deux cas, le nouvel outil numérique pourrait être une plateforme utile.


Cinq chantiers ont été identifiés pour les deux ateliers. Corsica Diaspora organisera avec les acteurs et les professionnels du secteur les démarches de réflexion qui pourront conduire à la réalisation des objectifs. La vocation de l’association n’est pas de faire « à la place de » mais bien de faciliter l’émergence des conditions « pour faire ».

Corsic'Amore du 28 Juillet, compte-rendu et Vidéo

LES PROCHAINES ETAPES :
 
  • Mettre en ligne le nouveau site « réseau social » (vers la mi-septembre et le développer rapidement,
  • Créer les conditions de la mise en œuvre des chantiers précités
  • Préparer la participation à Marseille 2013 Capitale Européenne de la Culture
En 2013, la ville de Marseille sera Capitale Européenne de la Culture. L’association Corsica Diaspora a été labellisé pour participer à cet évènement majeur pour la ville de Marseille et son agglomération car les liens historiques, sociaux et culturels qui unissent la Corse et les Corses avec cette ville n’ont que peu d’équivalents ailleurs.
Il est donc, pour nous et notre Diaspora, fondamental de mettre en valeur ce lien jamais démenti au moment où la ville de Marseille devient un phare de la Culture européenne en nous inscrivant parfaitement dans la symbolique de la devise de l’Europe : « Unité dans la diversité ».
Notre association souhaite en particulier organiser une grande réunion des Corses vivant à travers le monde, réunion que nous aimerions ouvrir à la présence de représentants d’autres diasporas.
Nous disposerons aussi, grâce au partenariat avec la Compagnie de navigation La Méridionale du navire « le Piana », pendant 36 heures ; nous avons l’intention d’y organiser de multiples manifestations culturelles, tant à quai, qu’à Bastia ou Marseille.
La Corse mettra en avant son patrimoine naturel, elle mettra aussi en avant son originalité, sa différence par la présentation de sa Culture et de son Identité, enfin elle montrera qu’avant tout elle est un exemple devenu rare de la communion entre une terre et les hommes qui l’habitent.
Bien sur, pour une île, la relation à la mer est incontournable comme est incontournable l’identification à l’espace méditerranéen dont Marseille a été dans l’histoire des Corses à la fois la première destination, la première escale aussi, vers une nouvelle vie, vers une nouvelle appartenance, l’appartenance à la Diaspora.
 
Compte-rendu rédigé par Magali Gozzi et Jacques Mattei

TELECHARGEZ LE COMPTE-RENDU EN PDF CI-DESSOUS