Antoine Ciosi fête ses 50 ans de chanson

Rédigé par Corsica Diaspora le Vendredi 5 Décembre 2014 à 10:20



Anniversaire d'une passion jamais démentie et d'un talent qui puisant aux sources de la poésie, de la tradition, de la culture le rendez-vous d'Antoine Ciosi avec le public, ses amis, les groupes culturels à eu lieu le mercredi 26 novembre à Baleone, au Studio Castelli devant une salle comble et un public acquis, conquis, complice.


Antoine fait partie de la fresque contemporaine de la révolution de la Corse et de sa participation au Riacquistu. J'ai en mémoire des faits marquants et innovants : 

*En 1970, au cinéma le Paris de Bastia, Antoine a innové puisque son spectacle était couplé avec une réunion politique de l'ARC. Inédite, la manifestation a connu un très grand succès et l'artiste y a déployé les mille facettes de son talent : u versu corsu dont Charles Rocchi et Petru Guelfucci furent aussi d'éminents pratiquants, a été livré à la population séduite et dont la fidélité à l'auteur, certes reconnaissante de son talent, reposait surtout  sur le respect qu'il a toujours témoigné à son public.

*En 1972 et 1973, -les années de passion- j'avais invité Antoine Ciosi à la Lanterne à Nice, patrie en exil des étudiants corses, en ébullition avec un nationalisme contemporain et passionnel...pour un récital...de poésie, autre facette moins connue de son art. Une heure trente de silence religieux sur un fond de dialogue fort, doux, captivant.

Antoine ne nous a pas dit adieu à Baléone ; au contraire il a fait revivre pour nous une tranche considérable de vie où la culture, la ruralité, les traditions insulaires ont montré et leur pertinence et leur enracinement dans le peuple corse. 

Il est impossible de citer tous les musiciens, les chanteurs en groupe ou en solo. L'hommage rendu à leur aîné était sincère, authentique et a suscité chez lui une profonde émotion que nous avons ressentie et partagée. 
L'ambiance festive, conviviale, fraternelle a permis à u "nostru Antone" de faire la transition entre cette longue saga et les générations ainsi que la période actuelle qui est certes celle de tous les périls mais aussi de la confiance, de la combativité, de l'espoir pour les Corses de l'île, de la Diaspora et pour la multitude de leurs amis dans le monde. 
Longa vità O Anto. Canta sempre è incantaci chi nè avemu bisognu è sete. 

Affezzione fraterna per sempre

Edimondu Simeoni